setier

setier

setier [ sətje ] n. m.
• fin XIIe; lat. sextarius
1Ancienne mesure de capacité pour les grains (entre 150 et 300 litres environ).
Ancienne mesure agraire dite aussi sétérée (n. f.).
2Ancienne mesure valant huit pintes.

setier nom masculin (latin sextarius, sixième) Ancienne mesure de capacité variable selon les régions, valant en principe 12 boisseaux en région parisienne.

⇒SETIER, subst. masc.
Ancienne mesure de capacité, de valeur variable suivant les époques et les régions.
A. — Mesure de capacité pour les grains et les matières sèches variant entre 150 et 300 litres environ. Setier d'avoine, de blé, de grains. Le setier de blé à Paris était de douze boisseaux et devait peser deux cent quarante livres (Ac.). Dupré de Saint-Maur croit que depuis le règne de Philippe-Auguste (...) la capacité du setier de Paris est restée à peu près la même; (...) cette quantité de blé approche beaucoup d'un hectolitre et demi (SAY, Écon. pol., 1832, p. 289). V. compte I C 2 ex. de Marat.
P. méton. Surface de terre qu'on pouvait ensemencer avec une telle quantité. Un setier de terre (Ac. 1835, 1878). J'ai dix-neuf setiers, ou neuf hectares et demi, comme on dit à cette heure (ZOLA, Terre, 1887, p. 29). Une petite bande [de terre] de moins d'un setier et demi (VIALAR, Homme de chasse, 1961, p. 78).
B. — Mesure de capacité pour les liquides valant environ un demi-litre. Setier de vin. [Il] se mit à boire la bière (...) dans un gobelet d'un double setier, à la façon pantagruélique (ARÈNE, J. des Figues, 1870, p. 84). Le setier de Paris contenait 8 pintes de 48 pouces cubes chacune, soit 7,6 litres (FÉN. 1970). V. muid ex. de Renan.
Prononc. et Orth.:[]. Formes concurrentes stier, de même valeur que setier, et septier, sextier, sétier [setje] (BUBEN 1935, p. 40 d'apr. THUROT Prononc. t. 1 1881). Ac. 1694-1835: setier, septier, dep. 1878: setier. Étymol. et Hist. 1. Ca 1170 « mesure pour les grains et autres matières sèches » (CHRÉTIEN DE TROYES, Erec et Enide, éd. M. Roques, 6484: dona deniers plus d'un setier); 2. 1188-91 « mesure de capacité pour liquides » (ID., Perceval, éd. F. Lecoy, 7192: Del sanc ai perdu un setier); 3. 1355 stier « mesure agraire correspondant à la surface qu'on peut ensemencer avec un setier de grains » un stier de terre (Lett. de Ph. de Val., A.N. JJ 69, f ° 54 r ° ds GDF. Compl.); 1611 septier (COTGR.); 1718 setier (Ac.). Du lat. class. sextarius « sixième », à la fois mesure de liquides et de solides. Fréq. abs. littér.:35.

setier [sətje] n. m.
ÉTYM. Fin XIe, sestier; du lat. pop. sestarium, class. sextarius « sixième ».
Anciennement.
1 Mesure de capacité pour les grains (entre 150 et 300 litres environ). || Demi-setier. 3. Mine.
1 Aux uns, maître Taboureau prêtait un sac d'orge (…) aux autres, un setier de blé pour un sac de farine.
Balzac, le Médecin de campagne, Pl., t. VIII, p. 368.
(XVIe; stier, 1355). Sétérée. || Posséder un setier labourable.
2 Cette saison, tenez ! des dix-neuf setiers que je possède, eh bien ! j'ai eu à peine la force d'en cultiver le quart, juste de quoi manger, du blé pour nous et de l'herbe pour les vaches (…)
Zola, la Terre, I, II.
2 Mesure pour les liquides, valant huit pintes. || Quart de setier. 1. Roquille.Vieilli. || Demi-setier : quart de litre. || Un demi-setier de vin.
DÉR. Sétérée.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • setier — SETIER. Quelques uns escrivent, Septier. s. m. Mesure de grains ou de liqueurs differente selon les lieux. Un setier de bled, un setier d avoine un setier de vin. le setier de bled à Paris est de douze boisseaux, le setier de vin est de huit… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Setier — (fr., spr. Setich, in den deutschen Schweizercantonen u. im Elsaß Sester), 1) älteres Fruchtmaß in Frankreich u. der Schweiz = 12 Boisseaux = 156 Litres = 2,724 Preußische Scheffel; 2) Flüssigkeitsmaß in mehren Schweizercantonen u. im Elsaß, hält …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Setier — (frz., spr. tĭeh), altes franz. Hohlmaß, zu 12 und 24, bei Salz zu 16 Boisseaux (s.d.), als Flüssigkeitsmaß (S. oder Velte) = 7,45 oder 7,61 l; der allgemeine Schweizer S. oder Eimer = 37,5 l …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Setier — (setieh), franz. Hohlmaß = 12 Boisseaux; als Genfer Weinmaß = 8 Pinten …   Herders Conversations-Lexikon

  • Setier — Le setier est une ancienne mesure de capacité, de valeur variable suivant les époques, les régions, et la nature des marchandises mesurées. Le mot provient du latin sextarius, qui veut dire sixième partie. Sommaire 1 Matières sèches 2 Liquides 3… …   Wikipédia en Français

  • SETIER — s. m. Ancienne mesure de grains ou de liqueurs, différente selon les lieux. Un setier de blé. Un setier d avoine. Un setier de vin. Le setier de blé à Paris était de douze boisseaux, et devait peser deux cent quarante livres. Le setier de vin… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • setier — (se tié ; l r ne se lie jamais ; au pluriel, l s se lie : des se tié z emplis) s. m. 1°   Ancienne mesure de grains de la contenance d environ 156 litres. •   Le setier de blé, mesure de Paris, vaut toujours chez nous environ vingt écus, VOLT.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SETIER — n. m. Ancienne mesure de grains ou de liquides, d’une capacité différente selon les espèces et les lieux. Le setier de blé à Paris était de douze boisseaux et devait peser deux cent quarante livres. Le setier de vin était de huit pintes. On dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • setier — sə.ˈtyā noun ( s) Etymology: Middle French sestier, setier, from Latin sextarius, a liquid measure, from sextus sixth + arius ary more at sext : any of various old French units of capacity or land area …   Useful english dictionary

  • Setier — nm ancienne mesure de capacité Nord de la France …   Glossaire des noms topographiques en France

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”